abraxas

Un service pour un service

Décrocher la lune

Le keronaus et son équipage quitte Scintilla pour la lointaine station de Port l’Errance, à la limite de l’Imperium. Cette station protège la zone frontière avec les Étendues de Koronus.

Arrivé sur place, le sénéchal Kyle Raduneuph III se met en quête d’information concernant l’aïeule de son capitaine, Octarius Abraxas. Ses recherches aboutissent à la découverte d’une acquisition par ce dernier d’une lune dans les environs proches de Port l’Errance. Il s’avère également qu’elle appartient maintenant à un prénommé Hadarak Fel, libre-marchand de son état. L’acquisition semble peu orthodoxe car réalisée suite à une réquisition peu justifiée de l’Administratum local. Avant d’intenter une réclamation, nos amis cherchent à connaitre les forces en présence et les luttes d’influence qui les opposent. Ils comprennent que pour s’opposer à l’autorité civile, il leur faut l’appui de la flotte impériale pour avoir une chance d’aboutir. Cette dernière ayant à se prononcer pour la cession de ce type de bien à proximité de la station. Ils apprennent que la maison Krin a également une hypothèque sur cet astre, souscrite par Albrecht Abraxas.

Une brève rencontre avec le commandant Sans et le premier ploutocrate Norn, représentant des Krin, leur permet d’établir un accord. En échange de leur aide pour mettre fin aux agissements d’une flottille pirate, le commande appuiera leur demande. En raison de la précision des attaques, le militaire soupçonne qu’un informateur avertit les pirates.

Avec l’aide de Norn, un piège est organisé pour appâter les pirates puis les suivre jusqu’a leur repère. Le plan se déroule sans accroc grâce à la furtivité de leur vaisseau et aux capacité de traque stellaire du Navigator Vérédus.

Ils découvrent ainsi le repère des flibustiers stellaires, une antique coque de Conquest Star Galleon, au cœur d’une mer s’astéroïdes. Plein d’audace, ils tentent un coup de bluff en se présentant aux détrousseurs comme des dissidents, à la recherche d’un refuge. Les capacités de conviction du Libre-Marchand et de son sénéchal parviennent à convaincre Alcofribas Leonides Nasier, qui semble être le meneur, de leur laisser le bénéfice du doute et d’obtenir un droit de séjour temporaire. En investiguant parmi leurs hôtes, ils se rendent compte que trois factions émergent de l’ensemble.

—Les idéalistes (égalités et liberté pour tous mais avec un principe de droit et d’obligation) majoritaire 4/10eme. Ils cherchent à structurer leur communauté pour l’équiper d’infrastructures et d’un système de gestion pour facilité son développement.

-Les libertaires (refus de toutes règles et contraintes) minoritaires mais très actifs 3/10eme. Ils ne tolèrent aucun modèle d’organisation leur imposant la moindre obligation.

-Les cupides (recherche de l’enrichissement le plus rapide et oisiveté) Minoritaire et varie de position selon ses intérêts 3/10eme. Ils n’ont pour but que l’enrichissement personnel et leur sécurité. Ils soutiennent toute action et décisions allant dans ces sens.

Après quelques semaines d’immersion et avec beaucoup d"empathie, ils gagnent la confiance de Nasier et le convainquent qu’ils peuvent réparer le Galleon et lui permettre de rejoindre une planète vierge dans les étendues ou il pourra développer son projet de société librement. En échange, il doit lancer les autres factions dans un piège où la Flotte impériale pourra les anéantir. Le plan fonctionne parfaitement.

Sur le chemin du retour, nos amis échappent à une confrontation avec une flottille semblant être mené par la frégate d’Hardarak Fel. Une entrevue avec ce dernier à lieu à Port L’Errance et un accord financier est trouvé pour solder leur différend à l’amiable.

Comments

Derield Derield

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.